En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies vous permettant de bénéficier d'une navigation adaptée à vos usages et des données correspondant à vos centres d'intérêt. Ces derniers servent également à réaliser des statistiques de visites.

À l'occasion du festival Résistances, retrouvez une sélection de documents à la médiathèque de Foix !

La 24ème édition du festival Résistances se tiendra du 21 au 29 août à Foix, sur le parvis de l'Estive.

Cette année, nous retrouvons quatre thématiques : "L'humain augmenté", "Famille, cocon ou prison ?", "Le travail, coûte que coûte", "Démocratie, et si on essayait ?" ; ainsi qu'un zoom sur l'Irlande.

La médiathèque de Foix vous propose une sélection de documents en lien avec ces thématiques. Voici un petit échantillon.

L'humain augmenté

De la jambe de bois aux manipulations génétiques en passant par les smartphones : face à ses limites biologiques l’humain a toujours cherché des solutions dans la science. Aujourd’hui, alors que la technologie occupe une place de plus en plus importante dans nos vies, en plus des questions matérielles se posent des questions sociales et éthiques. Si l’idéal de l’Homme augmenté et la quête des secrets de l’immortalité nourrissent les fantasmes des mouvements transhumanistes, à quoi ressemblera l’être humain demain ? Si la communication entre les individus est devenue nettement plus aisée, en est-elle pour autant meilleure ? A l’heure des prothèses bioniques et des robots-compagnons, l’Humain est-il augmenté ou diminué dans ce qu’il a d’essentiel, à savoir son humanité ?

 

OPAC Détail de notice

On les appelle les Big Datas. Google, Apple, Facebook ou Amazon, ces géants du numérique, qui aspirent à travers Internet, smartphones et objets connectés, des milliards de données sur nos vies.
Derrière cet espionnage, dont on mesure chaque jour l'ampleur, on découvre qu'il existe un pacte secret scellé par les Big Datas avec l'appareil de renseignement le plus puissant de la planète. Cet accouplement entre les agences américaines et les conglomérats du numérique, est en train d'enfanter une entité d'un genre nouveau. Une puissance mutante, ensemencée par la mondialisation, qui ambitionne ni plus ni moins de reformater l'Humanité.
La prise de contrôle de nos existences s'opère au profit d'une nouvelle oligarchie mondiale. Pour les Big data, la démocratie est obsolète, tout comme ses valeurs universelles. C'est une nouvelle dictature qui nous menace. Une Big Mother bien plus terrifiante encore que Big Brother.
Si nous laissons faire nous serons demain des " hommes nus ", sans mémoire, programmés, sous surveillance. Il est temps d'agir.

 

nanotechnologiesrevolutioninvisible

Que sont ces nanotechnologies qui promettent de bouleverser de nombreux domaines de nos vies? "L'homme amélioré ?". Dans le secteur médical, après seulement une quinzaine d'années de recherches, les premiers produits "nano" font leur apparition. Des avancées porteuses d'espoirs qui nous confrontent aussi à des situations et des questions inédites...

 

OPAC Détail de notice

 

Internet n’évolue pas selon le plan secret de quelques producteurs de technologie qui fixent son devenir. Des millions de personnes se sont saisis d’un média pour le transformer en un espace social. Il s’agit de bloguer, skyper, tweeter, poster, naviguer, envoyer et relever des sms et des mails, googleiser et, par-dessus tout, de ne pas perdre la connexion.
Une forme nouvelle de la condition humaine naît de cet accès permanent au réseau. Il n’y a plus de virtuel ou de réel. Tout est réel. L’expérience numérique est devenue une veille sans fin qui transforme tout. Les mass médias, les loisirs, le système de production, les rapports interpersonnels et même l’idée que nous nous faisons de la vie.

 

Famille, cocon ou prison ? 

 

En France, l’interruption volontaire de grossesse est légale depuis 1975, le mariage homosexuel est possible depuis 2013, la procréation médicale assistée s’ouvre aux couples de femmes et aux célibataires. Petit à petit, le modèle familiale unique laisse place à une multitude protéiforme qui ne s’organise plus forcément autour de la filiation. De la ferme détermination à concevoir un enfant au désir ardent de n’en avoir jamais, la liberté de choix se dégage petit à petit mais restent les pressions sociales. Au plan économique, partout dans le monde, la famille est le lieu de la gratuité et de la solidarité mais aussi de la reproduction sociale et de l’exploitation car du cocon à la prison, il n’y a qu’un pas. Nous vous proposons une sélection de films intimistes qui nous plongent dans les entrailles de la famille : celle dont on hérite, celle qu’on construit, ou pas, celle qu’on subit, celle dont on se libère, celle qu’on déconstruit, celle qu’on recompose, celle qu’on invente…

 

 OPAC Détail de notice

 

Pacs, union civile, mariage : sous une forme ou une autre, la reconnaissance des couples de même sexe et des familles homoparentales est aujourd'hui un enjeu politique en France et au-delà, dans le monde. Car il ne s'agit pas seulement des droits ; il en va des normes qui organisent l'ordre des sexes et des sexualités. Ce volume collectif interroge ce que le "mariage gai et lesbien" fait aux normes. Les diverses transformations juridiques et les controverses politiques qui les accompagnent ne sont pas seulement les symptômes d'une évolution sociale ; elles contribuent à la produire. Un groupe international de sociologues et d'anthropologues en fait l'analyse dans une dizaine de pays, de l'Espagne au Canada, de la Suède à l'Afrique du Sud. Chaque société arrange les exigences nouvelles d'égalité en fonction de son histoire, tandis que chaque femme ou homme arrange sa vie, y compris sa sexualité, en fonction des possibilités qui s'ouvrent. Plutôt qu'une normalisation de l'homosexualité, ou une subversion de l'hétérosexualité, on montre donc ici un arrangement politique des normes sexuelles, conjugales et familiales, tant dans l'espace public que dans l'intimité.

 

sonita

Si Sonita, 18 ans, avait eu son mot à dire, elle aurait comme parents Michael Jackson et Rihanna. Réfugiée afghane clandestine en Iran, elle habite depuis dix ans dans la banlieue pauvre de Téhéran. Sonita rêve de devenir une artiste, une chanteuse en dépit des obstacles auxquelles elle est confrontée en Iran et dans sa famille. En effet sa mère lui réserve un tout autre destin : celui d’être mariée de force et vendue pour la somme de 9000 dollars. Mais Sonita n’entend pas se soumettre : téméraire et passionnée, elle bouscule les codes de cette culture conservatrice et décide de se battre pour vivre sa vie.

 

OPAC Détail de notice

 

Qui dit grandes fortunes ne dit pas seulement argent. Lorsqu'elles sont anciennes, les fortunes économiques et financières sont aussi synonymes de culture et de sociabilité ; elles se trouvent au cœur de réseaux très denses, familiaux et extra-familiaux, aux ramifications internationales et aux échanges intenses, si bien qu'elles sont, en quelque sorte, mises en commun. Entretiens avec des représentants de ces familles, observations dans les lieux chics de France, les châteaux et les villas balnéaires, recours aux informateurs les plus divers, des directeurs de palaces aux gestionnaires de fortunes privées : les auteurs ont soigneusement démonté les rouages de cette cumulativité des fortunes et de cette quasi collectivisation chez les possédants. Un classique de la sociologie.

Le travail, coûte que coûte

 

« Travaille ! », puissante injonction politique y compris en période épidémique, sinon tu ne pourras plus nourrir tes enfants ; tu n’auras plus d’identité sociale ; tu feras plonger le CAC40 et Wall-Street ensemble… Travailler ? Où ? Pour quoi faire ? Dans quelles conditions ? Pour qui ? Voici notre invitation au voyage sur une Terre où on gagne son pain à la sueur de son front : voyage des campagnes vers la ville pour vendre le fruit de son labeur au Congo ou coudre des chemises en Chine ; voyage à travers les mers, délaissant ses propres enfants pour s’occuper de ceux des autres en Asie, ou voyage transocéanique des objets manufacturés. On y rencontre celles et ceux qui ne possèdent que leurs corps à mettre au service de ceux qui possèdent le reste. Malgré tout, la qualité du bon travail, issu de cultures ancestrales, en Iran comme en Ariège, respectueux des femmes, des hommes et de leur environnement, reste un horizon à atteindre, tout comme la lutte sur les docks en Grèce ou les scop en France pour la maîtrise des outils et des conditions de production. Le travail ? Pas à n’importe quel prix !

 

volemrienfoutrealpais

Dans cette guerre économique, qu'on nous avait promise il y a bien des années et qui avance comme un rouleau compresseur, existe-t-il encore un sursaut d'imagination pour résister ? Mis en demeure de choisir entre les miettes du salariat précaire et la maigre aumône que dispense encore le système, certains désertent la société de consommation pour se réapproprier leur vie. " Ni exploitation, ni assistanat ! " clament-ils pour la plupart. Ils ont choisi une autre voie, celle de l'autonomie, de l'activité choisie et des pratiques solidaires...

 

OPAC Détail de notice

 

Comment rendre le travail soutenable ? Terrible question quand on pense à ce qui se passe encore à France Télécom et qui touche depuis nombre d’autres sociétés. Dominique Méda répond en proposant une véritable solution. Si nous voulons vraiment que le travail remplisse toutes les attentes qui pèsent sur lui, particulièrement fortes en France, alors il nous faut tout repenser : cesser de faire du PIB notre veau d’or, rompre avec les raisonnements qui mettent l’augmentation de la rentabilité et des cadences au centre, reconsidérer notre conception du progrès, préférer la qualité à la quantité, changer la définition de l’entreprise… et mettre le travail décent et la possibilité de s’exprimer dans son travail au coeur de notre projet social. Mais le travail est-il aujourd’hui capable de répondre à toutes ces attentes ? Devons-nous changer nos désirs, ou l’ordre du monde ? Pouvons-nous à la fois civiliser le travail et accepter que la sphère de la production n’occupe pas le tout de nos vies ? Ce sont ces questions qu’aborde dans un langage très simple ce petit livre.

 

La Mise a mort du travail

 

Dans un monde où l'économie n'est plus au service de l'homme mais l'homme au service de l'économie, les objectifs de productivité et les méthodes de management poussent les salariés jusqu'au bout de leurs limites. Jamais maladies, accidents du travail, souffrances physiques et psychologiques n'ont atteint un tel niveau. Des histoires d'hommes et de femmes chez les psychologues ou les médecins du travail, à l'Inspection du Travail ou au conseil des prud'hommes qui nous révèlent combien il est urgent de repenser l'organisation du travail.

 

Démocratie, et si on essayait ?

 

De Kinshasa à Bogota, du Caire à Oviedo, les peuples descendent dans la rue, protestent et appellent à un renouveau démocratique. Les violences policières, le non-respect des règles internationales ou les résultats des élections qui propulsent des gouvernements populistes, ne semblent qu’attiser la défiance et amplifier les mobilisations. Confrontées à la confiscation des pouvoirs, des populations s’organisent contre de grands projets inutiles au Cambodge, à Notre Dame des Landes, ou au Triange de Gonesse. Quelles voies, quels outils, pour une prise du pouvoir des citoyens qui répondent aux urgences écologiques et sociales ? 

 

OPAC Détail de notice

 

Que faire face à l’effondrement écologique qui se produit sous nos yeux ?

Dans ce petit livre incisif et pratique, l’auteur de Demain s’interroge sur la nature et sur l’ampleur de la réponse à apporter à cette question. Ne sommes-nous pas face à un bouleversement aussi considérable qu’une guerre mondiale ? Dès lors, n’est-il pas nécessaire d’entrer en résistance contre la logique à l’origine de cette destruction massive et frénétique de nos écosystèmes, comme d’autres sont entrés en résistance contre la barbarie nazie ? Mais résister contre qui ? Cette logique n’est-elle pas autant en nous qu’à l’extérieur de nous ? Résister devient alors un acte de transformation intérieure autant que d’engagement sociétal…

Avec cet ouvrage, Cyril Dion propose de nombreuses pistes d’actions : individuelles, collectives, politiques, mais, plus encore, nous invite à considérer la place des récits comme moteur principal de l’évolution des sociétés. Il nous enjoint de considérer chacune de nos initiatives comme le ferment d’une nouvelle histoire et de renouer avec notre élan vital. À mener une existence où chaque chose que nous faisons, depuis notre métier jusqu’aux tâches les plus quotidiennes, participe à construire le monde dans lequel nous voulons vivre. Un monde où notre épanouissement personnel ne se fait pas aux dépens des autres et de la nature, mais contribue à leur équilibre.

 

 OPAC Détail de notice

 

Au-delà des formes traditionnelles de contestation que sont la grève ou la manifestation, une nouvelle génération de collectifs est apparue dans l’espace médiatique des années 2000 et agite régulièrement le cours de l’actualité. Pas de chef, de violence, ni de longs discours théoriques, mais un goût prononcé pour l’humour et les mises en scènes spectaculaires. Cet ouvrage invite à une réflexion de fond sur notre modèle de société, basé sur la consommation de masse, le contrôle sécuritaire et la précarité rampante.

 

OPAC Détail de notice

 

Depuis quelques années, dans les sociétés du Nord comme dans celles du sud, une contre-offensive souterraine est en marche. Une contre-offensive qui est loin de se limiter à celle des mouvements “ anti-mondialisation ”. Les formes de cette “ nouvelle radicalité ” sont multiples et très diverses : Ceux qui les portent partagent, des traits communs : ils s’inscrivent en rupture par rapport à l’individualisme triomphant des dernières décennies et le néolibéralisme n’est plus pour eux un “ horizon indépassable ”. Ils rompent également avec les formes anciennes de la contestation : ils n’agissent plus en fonction de modèles de société prédéfinis ou de directives d’un parti à la conquête du pouvoir. C’est un nouveau “ désir de lien ” que recherchent aujourd’hui des millions de personnes à travers le monde, qui a commencé à saper le projet majeur du capitalisme, celui d’un monde unique et centralisé.

 

Zoom Irlande

Au Nord l’Ulster et ses fantômes la misère, le ressentiment, la haine. Le long et douloureux chemin vers une sorte de paix. Plus bas la verte Éire, les ports d’où ils sont partis par millions. Toujours les luttes, l’indépendance tronquée, le repli sur soi, le conservatisme, la chape de plomb de la religion. Puis l’évolution inéluctable, développement, envolées économiques, mondialisation, la crise ! Et les Paddies courageux, intolérantes, passionnés, accueillantes et curieux. Un tourbillon dont on sort quelques perles pour vous le public. N’oubliez pas : quand on jette une pierre à travers la vitre d’un pub, on blesse deux poètes et trois musicien.ne.s…

 

OPAC Détail de notice

OPAC Détail de notice

C'est une petite île aux confins de l'Europe, scindée en deux par l'histoire, théâtre de bien des heurts. Ses rapports passionnels avec la Grande-Bretagne, les guerres de religion, le rôle majeur des Églises, la Grande Famine, les querelles sociales et identitaires, les conflits de mémoire ont forgé l'Irlande.
Par-delà la beauté sauvage du Connemara, l'Irlande préserve ses mythes, ses traditions, rassemblant sa diaspora autour de manifestations festives – Saint-Patrick, élection de la Rose de Tralee, etc. Malgré son lourd passé et des débats de société qui semblent parfois d'un autre âge, le pays réel parle d'ouverture au monde, d'évolutions. À la fin du XXe siècle, le Tigre celtique a fait de l'ombre au trèfle à trois feuilles. Puis vint la crise. Certains ont repris le chemin de l'exil. Mais l'Irlande continue de se dire, en anglais ou en gaélique, à travers ses écrivains, musiciens, créateurs, replaçant toujours de la culture au cœur du débat.

 

cvt Lhistoire de Chicago May 1453

Nuala O'Faolain s'empare du destin d'une jeune Irlandaise pauvre qui, en 1890, s'est enfuie de chez elle pour devenir une criminelle célèbre en Amérique sous le nom de "Chicago May". L'amour, le crime et un destin exceptionnel de femme au tournant du XXe siècle: tous les ingrédients du romanesque sont réunis. Tour à tour braqueuse, prostituée, arnaqueuse, voleuse et danseuse de revue musicale, May avait une beauté magnétique qui tournait la tête des hommes. Ses aventures la conduisirent du Nebraska, où elle côtoya les frères Dalton, à Philadelphie, où elle mourut en 1929, en passant par Chicago, New York, Le Caire, Londres et Paris, où elle fut jugée pour le braquage de l'agence American Express. Elle vécut sur un grand pied, fit de la prison, et écrivit même, dans le genre convenu des mémoires de criminels, l'aventure de sa vie. Partant de ce matériau, Nuala O'Faolain mène une enquête trépidante, tentant de saisir les motivations de cette énigmatique cœur d'Irlande, elle aussi exilée aux États-Unis. Car cette héroïne romanesque et sentimentale a payé au prix fort l'indépendance qu'elle a conquise contre les normes sociales. Ici l'écrivain nourrit de sa propre expérience une émouvante réflexion sur la quête d'une femme qui a décidé de sortir des sentiers battus, choisissant l'aventure et assumant la solitude.

 

OPAC Détail de notice

 

Dans le décor faussement idyllique de la campagne irlandaise, la jeune Mary cache un abominable secret.
Alors qu'autour d'elle, sa mère, une voisine, un professeur se doutent de son calvaire mais préfèrent se taire, l'adolescente plonge dans une non-vie et cherche à mourir. Jusqu'au jour où, le pire s'étant produit, la communauté catholique, la justice, puis l'Irlande tout entière s'emparent de son cas et où, peu à peu, le voile se lève sur l'insoutenable vérité... Inspirée par un fait divers qui a bouleversé l'Irlande des années quatre-vingt, la grande styliste qu'est Edna O'Brien nous entraîne ici dans un univers de violence non dépourvu de tendresse et de poésie.

 

OPAC Détail de notice

 

Sean Blake réchappe de justesse à un accident de voiture à la suite duquel il a été, pendant quelques secondes, déclaré cliniquement mort. À son réveil, bouleversé, Sean perçoit le monde tout à fait différemment, comme s'il débutait une nouvelle existence. Mais ce n'est pas la première fois que Sean voit sa vie modifiée. À six semaines, il a été retiré à sa mère, une jeune fille forcée par la société et l'Église de le laisser à l'adoption. Avec le sentiment d'être devenu étranger à sa femme et à ses deux enfants, et très certainement en premier lieu à lui-même, Sean décide de partir à la recherche de cette mère dont il ne sait rien. Avec beaucoup d'émotion et de sensibilité, Dermot Bolger nous entraîne dans une histoire particulière (déjà évoquée au cinéma dans le très émouvant Magdalene Sisters), celle de ces adolescentes irlandaises rompues et humiliées, dont le malheur se répercuta sur les générations futures.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir